500 signatures pour améliorer la visibilité des Objecteurs de Croissance.

 

 

 

LES RETRAITES

Aujourd'hui ce que les bagnards appelaient "la grande fatigue" c'est-à-dire le travail inutile est devenu roi. Nous remettons en cause la soit disant valeur travail et son chantage à l'emploi qui induisent tous les renoncements et permettent aux capitalistes d'accaparer à la fois la valeur ajoutée produite par les travailleurs mais aussi le temps que ceux-ci pourraient consacrer à tant d'autre choses.

Nous devons réhabiliter l'activité, celle qui permet de se libérer de la production capitaliste (avec ses objets inutiles et nocifs) et d'ouvrir des espaces de créativités individuelles et collectives, de paresse, de solidarité, d'utilité sociale.

Il va de soit que nous prônons le partage du travail et que nous reviendrons sur la loi scélérate sur les retraites de 2010.

 

Retour PROGRAMME