Retour
page
précédente

 

POUR LE REDRESSEMENT DE LA FRANCE,
FAUT-IL DECONSTRUIRE (OU FAIRE EXPLOSER )
LE SENAT ?

Au vu de la situation financière de notre pays, la question est posée, avons-nous encore les moyens d’entretenir de ruineux et luxueux refuges de fainéants ?

A quoi sert le Sénat, à rien de mon point de vue.Il sert avant tout à financer les privilèges et les rémunérations royales des derniers princes de la République, soit 331 sénateurs. La réalité est édifiante ; un petit tiers des sénateurs travaille, un gros tiers vient de temps en temps à Paris, et les autres appartiennent à la famille des rois fainéants.Le sénateur socialiste G Collomb a mis deux fois les pieds au Sénat en quatre ans.

Charles Ginésy, élu UMP des Alpes Maritimes, n’a pas mis les pieds au Sénat pendant quatre ans ! (travaillez moins pour gagner plus).Guérini, sénateur socialiste a pris la parole deux fois en cinq ans. Dominique VOYNET, rémunérée 15 147 € par mois est intervenu six fois en 2004, cinq fois en 2005, deux fois en 2006, trois fois en 2007, six fois en 2008, et zéro fois en 2009.Pour effectuer leur travail, ces fainéants, ont besoin de « calme, luxe et volupté ».

La seule rénovation de 1 724 m² à couté 10 000 € par mètre carré, un record pour ce type d’opérations. Le Sénat, un lieu de travail dissimulé ? Jusque dans les années 2005, les sénateurs disposaient d’enveloppes en espèces qui échappaient totalement à l’impôt….

Références, « Le Sénat, enquête sur les super-privilégiés de la République » de Robert Colonna d’Istria POUR LA DECROISSANCE DE L’ENDETTEMENT,

CONFERENCE LE 24 juillet à 20hr30 , salle René RIEUX à MILLAU